Au cours de l’année 2016-17, j’ai assuré un cours de recherche documentaire auprès d’un public d’étudiants en licence professionnelle Aménagement Paysager. Dans le cadre de cette unité d’enseignement, j’avais besoin que les étudiants réalisent une bibliographie analytique à partir des recherches documentaires adossées à leur projet tuteuré. Ces projets, en lien avec l’aménagement du paysage, la gestion de chantier ou la création/reprise d’entreprise de paysage, étaient soit portés par un groupe d’élèves, soit portés individuellement.

Les cours de recherche documentaire se sont déroulés en début d’année universitaire, afin de permettre aux étudiants de travailler sur leur projet tuteuré et de collecter des documents, d’en assurer le traitement et de produire une bibliographie analytique. Ma progression s’est déroulée sur trois séances. Au cours de ces séances, j’expliquais les consignes et objectifs assignés à ce travail et j’abordais les notions fondamentales de la recherche d’informations, présentais les fonds spécialisés dans leurs domaines, les spécificités des outils de recherche et les contraintes de la rédaction de bibliographie. Je leur présentais également différents outils leur permettant de mieux gérer leurs recherches documentaires. Je souhaitais qu’ils travaillent avec un logiciel facilitant la gestion de références bibliographiques : Zotero

Pourquoi choisir Zotero ?

Zotero est un logiciel de gestion de références qui permet de gérer des données bibliographiques et d’exporter les références capturées sous forme de bibliographie. Les formats de bibliographies sont multiples et respectent les différentes normes en vigueur.

Mon choix s’est porté sur cet outil pour plusieurs raisons :

  • c’est un logiciel libre et gratuit
  • il existe en version française
  • il permet d’importer directement des références depuis une page web
  • il gère des références bibliographiques de tous types : sites, revues, monographies, documents audiovisuels.. et d’annoter les références.
  • il permet le partage de références
  • il permet l’édition de bibliographies sous Word, Open Office, Libre Office
  • il gère les renvois et notes de bas de page

Gratuit, facile à utiliser, il est aussi très pratique car il peut être intégré à un navigateur web (la version actuellement en ligne ne le permet plus). Il permet aussi de synchroniser des données depuis plusieurs ordinateurs et de partager des références avec d’autres utilisateurs de l’application. Cette fonctionnalité permet notamment de créer un groupe de travail et d’y réunir des références communes.

Zotero, dans le contexte de la classe

Étant tous équipés d’ordinateurs portables ou de tablettes, les élèves ont pu installer Zotero et commencer la manipulation au cours de la dernière séance. Cette séance visait à m’assurer que les étudiants seraient en mesure de l’utiliser de manière autonome. Pour cela, je les ai accompagné dans la saisie des premières références qu’ils avaient sélectionnées, pointant les éléments de vigilance à avoir pour une bibliographie cohérente. Insistant notamment sur l’attention à porter sur le type de document. En effet, à chaque type de document correspond une grille de saisie des éléments de description physique et intellectuelle (en fonction de la nature du document, du support…). J’avais moi-même créé un compte Zotero, et je partageais avec eux des références dans leur domaine, ayant soin de leur proposer des références variées qui permettaient de voir de quelle façon Zotero intègre des documents de natures différentes. Je leur avais laissé la liberté d’utiliser l’application ou de rédiger manuellement leurs références bibliographiques. En revanche, je leur avais imposé d’utiliser les normes bibliographiques préconisées dans leur université.

Quel bénéfice ?

L’ensemble du groupe a opté pour Zotero. La présentation de l’outil et de ses avantages a convaincu les étudiants du bénéfice qu’il y avait à l’utiliser : mise en commun et partage de références entre pairs, souplesse d’utilisation, compatibilité avec les différents traitements de texte, et in fine, un gain de temps réinvesti dans l’exploitation des documents et le travail de rédaction.

Le travail produit par les élèves fut tout à fait intéressant. Un travail de qualité tant dans la sélection des références retenues, dans la rédaction des références bibliographiques, dans la qualité des analyses produites. Le retour des étudiants sur l’application fut très favorable.

Enregistrer

Enregistrer

Comments are closed.